Mark










Prisca Munkeni Monnier [Lafurie] 
vit actuellement entre
Paris, Marseille et Kinshasa  

            
expositions 
contacts 


Prisca est le prénom que ma mère m’a donné,
Munkeni est le nom de mon père, Lafurie est le nom que j’ai choisi.
Le pays qui m’a vu naître n’est pas le mien, l’Etat qui m’a vu grandir a disparu, la nation de mon passeport existe à peine. Demeure ma culture, à la mémoire fragilisée par les soubresauts de l’histoire, et dont la survie ne repose que sur une poignée
de personnes, une tradition orale dont le souffle s’amenuise.
Sans doute est-ce là le terreau de mon art? 
                                             
Cette propension à vouloir faire dialoguer des instants figés, prolonger leur existence à l’infini, les obliger à parler dans un environnement saturé d’éléments, de lumières. Au fil du temps, objets, lieux ou personnages à travers lesquels se forgent notre identité se dissipent,  muant en souvenirs aux formes diaphanes. Le poids de leur sens,
les frustrations ou fiertés engendrées s’enterrent lentement
dans nos quotidiens, aux portes de l’oubli.
Et la mémoire, engoncée dans ce quotidien perd le fil:
pourquoi on pleure, pourquoi on aime, pourquoi on vit...?
                                   
Mes photos veulent prolonger ces instants, mémoriser en une scène
le récit de ces conteurs, retoucher leurs univers pour leur rendre toute leur altérité. Un combat contre le temps, l’espace,
et tous leurs éléments. Un dernier hommage avant le déluge des ans.
                          
Parcours banal, sillon tracé, itinéraire balisé.
Zaïroise, née à Bruxelles en 1981, grandi à Kinshasa. J’ai biffurqué...
 à Johannesburg où mon art a éclot.
 Puis Paris, la déflagration.


- propos recueillis par xavier monnier












 













_ all rights reserved © furiephotographe.com 2018 paris - France _